Qu’est ce que le drilling ovarien, cette opération qu’a subi Aurélie Dotremont ?

L’ancienne candidate de télé-réalité a annoncé sur ses réseaux sociaux avoir subi une opération particulière : un drilling ovarien. En quoi consiste-t-elle ? Pourquoi est-elle réalisée ? Les réponses du Dr Marc Even, chirurgien gynécologue à Pointgyn et à l’hôpital Foch, à Paris.

Souffrant du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) qui réduit ses chances de tomber enceinte naturellement, l’ancienne candidate des « Anges de la télé-réalité » a subi une intervention chirurgicale appelée « drilling ovarien ». L’objectif : une microperforation de ses ovaires afin de rétablir au maximum leur fonctionnement normal.

Qu’est-ce que le syndrome des ovaires polykystiques ?

Le syndrome des ovaires polykystique concerne 10 % des femmes en France. « Ces femmes présentent un excès d’hormones mâles, et une réserve ovarienne élevée » explique tout d’abord le Dr. Even. Mais si la réserve ovarienne est élevée, pourquoi les chances de grossesses sont faibles ? « C’est parce que les follicules de ces femmes, bien que nombreux, sont en fait immatures » ajoute le spécialiste. « Normalement, chez la femme, le follicule augmente de taille pour atteindre les 20mm entre le début de son cycle jusqu’ au moment de l’ovulation. Là, chez ces patientes, leur taille ne bouge pas ».

Généralement, les femmes atteintes par ce syndrome auront des cycles perturbés, pouvant être très longs voire souffrir d’une aménorrhée (absence de règles).

Qu’est ce que le drilling ovarien ?

« Pour les patientes jeunes, entre 20 et 30 ans, et présentant un désir de grossesse, on peut leur proposer un drilling ovarien, qui est une microperforation des ovaires » ajoute le Dr. Marc Even. Il faut alors vérifier que la patiente présente des trompes de Fallope normales, que le conjoint possède aussi un sperme normal aussi. « On vérifie que toutes les conditions pour favoriser une grossesse naturelle soient présentes » résume le chirurgien.

Comment est réalisée l’opération ?

Cette intervention chirurgicale est réalisée sous coelioscopie pendant une heure. Les ovaires de la patiente seront perforés six à huit fois chacun. Puis, l’opération ayant lieu en ambulatoire, la patiente ne sera pas hospitalisée. « On ne sait pas quel est le mécanisme exact mais on constate après cette opération que cela diminue l’hyperandrogénie chez les patientes et que cela leur rétablit des cycles réguliers«  indique encore le spécialiste.

Des chances de grossesse augmentées

Les chances de grossesse spontanées sont aussi augmentées de 50%, d’après le Dr. Marc Even. Malheureusement, pour Aurélie Dotremont, les médecins ont découvert lors de l’intervention que ses trompes de Fallope sont abîmées par une ancienne infection, ce qui fait quasiment disparaître ses chances de tomber enceinte naturellement. Le combat pour avoir un enfant continue donc pour la jeune femme.

Article doctissimo

Actualités

Pour aller plus loin

Médecine générale

Choix de l’établissement :

One Clinic - Strasbourg

19 rue du Faubourg National 67000 Strasbourg

Cardio-vasculaire

Choix de l’établissement :

Gynécologie obstétrique

Choix de l’établissement :

Ophtalmologie

Choix de l’établissement :

Équipe paramédicale

Choix de l’établissement :

One Clinic – Montigny-le-Bretonneux

2 bis rue Georges Stephenson, 78180 Montigny le Bretonneux