DMLA

DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est l’une des causes les plus répandues de déficience visuelle après l’âge de 60 ans. La DMLA est une détérioration ou un affaiblissement de la macula. La macula est une petite zone au centre de la rétine située à l’arrière de l’œil qui nous permet de distinguer nettement les menus détails et d’effectuer des activités comme la lecture et la conduite. Les symptômes visuels de la DMLA se caractérisent par la perte de la vision centrale. Il est important de noter que la vision périphérique (latérale) reste inchangée en dépit de la DMLA. Cette dégénérescence cause la perte de l’acuité visuelle en ligne droite nécessaire pour conduire, lire, reconnaître les visages et percevoir les détails.

Puis-je détecter une DMLA seul.e à la maison?

Il est possible de détecter les changements précoces dus à la DMLA à la maison, à l’aide d’une grille d’Amsler. Pour ce faire, la personne désireuse de réaliser ce test doit travailler un œil à la fois, en couvrant celui qui n’est pas mobilisé. Si les lignes de la grille semblent floues, déformées ou manquantes, l’examen est anormal. Ce résultat appelle à la réalisation d’un examen approfondi par un ophtalmologue. Bien que la cause particulière nous demeure inconnue, la DMLA semble faire partie du vieillissement.

Quels sont les facteurs de risque de la DMLA?

Si l’âge représente le facteur de risque le plus important dans l’évolution de la DMLA, l’hérédité, les yeux bleus, la pression artérielle élevée, les maladies cardiovasculaires et le tabagisme sont aussi reconnus comme des facteurs de risque.

Qu'est-ce que la DMLA "sèche"?

La DMLA « sèche » touche neuf personnes sur dix ayants une DMLA. Elle est à l’origine de l’amincissement de la macula. La DMLA sèche met des années à se développer…

Qu'est-ce que la DMLA "humide"?

La DMLA exsudative ou « humide » est moins fréquente (elle survient chez une personne sur dix avec DMLA), mais plus grave que la DMLA « sèche ». Dans la forme humide de la DMLA, des vaisseaux sanguins anormaux peuvent croître dans une couche sous la rétine, laissant fuir des fluides et du sang et créant une déformation ou une large tache aveugle au centre de la vision. Si les vaisseaux sanguins ne croissent pas directement sous la macula, la chirurgie au laser est généralement le traitement de choix. L’opération n’améliore fréquemment pas la vision, mais tente d’éviter les pertes de vision ultérieures. Quant aux patients avec DMLA humide dont les vaisseaux sanguins croissent directement sous le centre de la macula, des injections intravitréennes avec un antifacteur de croissance de l’endothélium antivasculaire appelé Lucentis (ranibizumab) ont été approuvées pour préserver la vision chez 95 % des patients et la rétablir partiellement chez 40 % d’entre eux. Une opération appelée thérapie photodynamique (TPD) est parfois à son tour utilisée.

Centres

DMLA

7 Rue Bergère, 75009 Paris

01 86 47 85 41

4 Rue du Docteur Roux, 75015 Paris

01 86 47 85 43